Manga Peuple

( Manga Peuple Par Des Psychopathes )
login.php profile.php?mode=register faq.php memberlist.php search.php index.php

Manga Peuple Index du Forum » Manga Peuple » Culture Générale » Musique » [Critique]DreamTheater - Metropolis Pt2:Scenes from a memory
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Sujet précédent :: Sujet suivant 
[Critique]DreamTheater - Metropolis Pt2:Scenes from a memory
Message Sam 1 Nov 2008 - 05:10 Répondre en citant
Pen-Pen
Pingouin Tchernobylien

Hors ligne
Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 231
Localisation: Quelque part dans l'espace interstellaire, plus précisement, le petit point bleu, là.
Masculin
Mangas: 888




 


Je viens de finir de boucler mes cartons, et j'ai un peu de temps devant moi avant la prochaine phase.

Je vais donc vous présenter mon album de prédilection, celui qui m'a fait découvrir le métal, celui que l'un de mes deux meilleurs amis m'a fait acheter en me disant : Tu vas voir mon gars, celui là, une fois que tu l'auras écouté, tu ne pourras plus t'en passer...

Et ce putain d'enculé de sa mère avait raison.

Pour ceux qui ne connaissent pas DreamTheater, sachez que c'est un groupe qui existe depuis un petit moment maintenant, et qui sévit dans le genre très "discuté" du metal progressif. Mais qu'est-ce que le metal progressif ? Pour résumer, c'est le genre où l'on s'amuse à expérimenter un peu tout (souvent n'importe quoi), tant côté mise en scène, sonorités, ou tout simplement technique (d'aucuns diront que le prog, c'est du "branlage de manche" .. ). A noter que le prog est un genre varié: si vous aimez DreamTheater, il n'est pas dit que vous aimerez les autres groupes de prog, et vice versa.

Cet album est un véritable concept, déjà par l'histoire, Metropolis Pt2 et la suite d'une piste du second CD de DreamTheater : Images and Words (j'en parlerai dans une prochaine critique). La chanson en question Metropolis Pt1 : The Miracle and the Sleeper raconte le meurtre d'une jeune femme par son amoureux éconduit.

Dans Scenes from a Memory, nous nous retrouvons dans la peau de Nicholas, un jeune homme hanté chaque nuit par des souvenirs qui ne sont pas les siens. De manière récurrente, il s'incarne dans une autre époque, un autre corps, il vit des bribes d'une histoire qui ne révèle pas sa fin. Plus que décidé à percer le mystère de ces cauchemars, il consulte un hypnothérapeute.
Lors d'une séance, son esprit est projeté en 1928. Il comprend qu'il est lié à une jeune femme, Victoria Page. Il découvre qu'elle a été assassinée dans des conditions restées non élucidées, le présumé assassin s'étant donné la mort peu après. Il en découvre peu à peu l'origine. Amoureuse de Julian Baynes, un homme que la folie envahissait peu à peu et qui était aspiré dans une spirale de violence, Victoria chercha désespérément secours auprès du frère de son aimé, Edward. Jaloux, ce dernier s'engouffra dans un amour possessif et destructeur, s'abandonna au déshonneur et à la passion. Julian, éperdu et sous l'emprise de la violence suintant littéralement de la Métropole, aurait alors tué Victoria avant de se suicider.

En découvrant peu à peu les événements qui ont conduit à cette tragédie, Nicholas comprend qu'il est habité par l'esprit de Victoria Page, et qu'il revit sa vie, et les événements ayant conduit à son meurtre. Il revit une histoire d'amour qui n'est pas la sienne, il revit une histoire de vengeance, de trahison, de passion, de folie et de fratricide. Cette révélation lui permet de comprendre que la mort n'est pas la fin, mais seulement une transition, et que l'esprit survit au corps. Émancipé de ses craintes Nicholas résout alors le mystère entourant la tragique disparition de la jeune femme, et découvre que le véritable assassin de Victoria n'est pas Julian Baynes, mais son frère Edward. Malgré la violence qui s'emparait de Julian, Victoria ne put renoncer à l'aimer et renonça à Edward. Fou de jalousie, celui-ci préféra assassiner Victoria et son frère.


Concept album donc, la musique accompagne la narration et mets en exergue les sentiments des protagonistes. Conçu de la même manière qu'une pièce de théatre (ou d'un film musical), il est composé de deux actes. Le premier acte comprenant 5 scènes le second 4, certaines scènes étant composées de deux chansons. Le tout pour un total de 12 titres. Chacun d'entre eux a son atmosphère propre. Ouverure 1928 suivi de Strange Déjà-Vu est très proche de ce que le groupe faisait sur A Change of Seasons ou Awake c'est à dire du rock très direct. Tout les autres titres sont fabriqués de touches, de nuances très travaillés. L'ombre de Pink Floyd, pionnier du rock progressif, connu aussi pour ses concept-albums, plane incontestablement sur ce disque, a fortiori dans les ballades "Through her eyes" et "The Spirit carries on". On retrouve aussi des influences d'autres artistes comme Queen (période "Bohemian Rhapsody") dans "Fatal Tragedy" ou Tool pour le titre "Home" (a la limite du plagiat par contre). On retrouve aussi des morceaux plus progressif, mais aussi plus métal (et même par instants, néo) avec par exemple "Beyond this life" et sa rythmique en béton armé. Jamais mélange des genres (Rock prog et métal) n'avait été si bien maîtrisé.

Passant par toutes les humeurs : la mélancolie et la tristesse de Through Her Eyes, la réincarnation de The Spirit Carries On, l'espoir de Beyond This Life ou la haine de Fatal Tragedy (et j'en oublie!) on vagabonde dans la Metropole la plus complexe des musiciens. Et même si à la première visite on s'y sent un peu perdu, on repère vite le plan pour la prochaine écoute. Car il en faut des écoutes pour cet album, afin de repérer les infimes nuances et les divers clins d'oeils (certaines phrases, voir certains passages pouvant même être joué a l'envers de l'original).

A la fin de cet album halletant (pas de pause entre les chansons), se trouve Finally Free. Considérée par beaucoup comme la chanson de référence, Finally Free est véritablement l'apothéose de ce magnifique chapitre de l'histoire musicale. Ce morceau est celui où la mise en scène est le plus mise en avant: sons divers (voiture, orage, etc..), elle va crescendo, au départ le chanteur n'est accompagné que d'une guitare sèche, puis le titre monte progressivement en puissance. L'histoire se passe, puis la musique se calme. Retour de la guitare sèche pour accompagner le chanteur, et enfin le grand final... Mais je ne vais pas en dire plus, il faut bien vous laisser un peu de surprise ^^

A croire qu'ils ont bricolé 10 ans sur l'album car c'est pour moi la perfection a l'état pur.


Dernière édition par Pen-Pen le Mer 19 Nov 2008 - 23:25; édité 1 fois
MSN
Publicité
Message Sam 1 Nov 2008 - 05:10
Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?
[Critique]DreamTheater - Metropolis Pt2:Scenes from a memory
Message Jeu 13 Nov 2008 - 19:55 Répondre en citant
Nazzred
Shinobi (忍)

Hors ligne
Inscrit le: 07 Oct 2008
Messages: 26
Masculin
Mangas: 0




Tiens, une anecdote me revient ... me suis endormis durant l'un de leurs concert au Graspop ...

En soit, je n'ai rien contre la musique, travaillée, recherchée, intéressante, surtout sur les premiers albums, mais ce qui ne va plus, c'est à partir du moment où il commence à chanter, et cela ne date pas uniquement de cet album (assez vieux par ailleurs). En gros, merci pour les infos, mais vraiment pas ma tasse ... je vais me rendormir tiens.
[Critique]DreamTheater - Metropolis Pt2:Scenes from a memory
Message Jeu 13 Nov 2008 - 20:11 Répondre en citant
Pen-Pen
Pingouin Tchernobylien

Hors ligne
Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 231
Localisation: Quelque part dans l'espace interstellaire, plus précisement, le petit point bleu, là.
Masculin
Mangas: 888




LaBrie en concert est une bouse monumentale, je suis d'accord avec toi, contrairement aux autres, il ne bosse pas suffisamment pour avoir une bonne maîtrise.

Maintenant, j'avais prévenu que ça pouvait être du branlage de manche.

Tout le monde n'as pas les mêmes goûts, et c'est tant mieux, sinon on se ferait quand même sacrement chier Wink
MSN
[Critique]DreamTheater - Metropolis Pt2:Scenes from a memory
Message Aujourd’hui à 09:40
Contenu Sponsorisé




[Critique]DreamTheater - Metropolis Pt2:Scenes from a memory
Manga Peuple Index du Forum » Musique
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures  
Page 1 sur 1  

  
  
 Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001-2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Themes Database
Traduction par : phpBB-fr.com